Sur le même principe que le LAM, ce témoin lumineux fonctionnant en WiFi équipé d’un interrupteur central tactile est pilotable par une box domotique comme l’eedomus, Jeedom, Domoticz, …, ou par un IPX.
Basé sur un ESP8266, le SLAM est équipé de 12 leds WS2812B 5050 permettant plus de 16 millions de couleurs.
Comme tous mes produits, il a été développé initialement pour un client souhaitant avoir un voyant lumineux avec un interrupteur pour déclencher des règles sur sa box domotique.
L’interrupteur est au centre, monostable, il est tactile donc pas d’usure, les leds forment une couronne autour du boitier.
Au toucher sur l’interrupteur, celui-ci s’allume pour acquitter le contact.
j’ai décidé, compte-tenu du potentiel d’un interrupteur, de développer de 1 à 4 appuis courts et 1 appui long.

slam-switch

Les usages sont nombreux :

  • témoin bien sûr avec le choix de la couleur des leds selon la nature,
  • acquitter un état avec l’interrupteur,
  • activer un actionneur,
  • et toute votre imagination.

Doté d’API http, le SLAM permet de faire pour les leds :

  • ON/OFF, pause et reprise,
  • des animations de type roue, fondu, clignotement plus ou moins vite,
  • de répéter n fois ou sur un délai définit en secondes les animations,
  • des couleurs prédéfinies ou personnalisées,
  • de la variation de luminosité.

Pour l’interrupteur, le SLAM renvoie une valeur correspondante au nombre d’effleurements.

Facile d’installation, le SLAM est aimanté, pas de trou pour le fixer.
Sur un meuble, un réfrigérateur, un mur grâce un second aimant autocollant, il trouvera sa place facilement.

lam dessous

Encombrement réduit, il fait 56mm de diamètre par 34mm de hauteur.

Disponible en blanc ou noir, ainsi que des accessoires optionnels, comme fixation sur tube IRO, encastrement dans un pot pour Legrand Céliane, bientôt Lexman série Epure et Schneider série Odace.
La couleur de l’interrupteur pour l’acquittement n’est pas paramétrable, il faut donc choisir entre le bleu, vert, rouge ou jaune au moment de la fabrication et elle sera définitive.

slam color

Actuellement en version 1.10, le SLAM possède une fonction de mise à jour automatique qui télécharge une nouvelle version si elle existe sur mon serveur.

Bien sûr dans le respect de votre vie privée, aucune information sur l’usage qu’il en est fait ainsi que les éléments de votre réseau informatique ne sont transmis.

Tous mes développements possèdent une interface web adaptative (PC, smartphone, tablette) que j’améliore régulièrement.

La configuration (version 1.10 du 15/12/2019)

Pour accéder au SLAM, on peut lui donner un nom (« slam-s » par défaut), suivant les caractéristiques de votre réseau cela peut-être « slam-s.local », par le service « bonjour » si votre PC Windows en est équipé, ou bien par son adresse IP une fois dans votre réseau WiFi.
Une adresse IP fixe est préférable avec une box une box domotique.

Synoptique du fonctionnement

Synoptique LAM et SLAM

Disposition des leds

Disposition leds SLAM

Premier démarrage du SLAM

Alimentez le SLAM avec son adaptateur 5 volts, au bout de 5 secondes les leds vont s’allumer en bleu.

Recherchez le réseau WiFi (mode AP) commençant par « SLAM-S- » suivi par 6 caractères (représentant les 6 derniers caractères de l’adresse MAC), exemple :

slam-s AP

Connectez-vous à celui-ci avec le mot de passe tout en minuscule « rootxxxxxx » ou xxxxxx représente les 6 derniers caractères de l’adresse MAC, exemple pour le réseau WiFi ci-dessus : root3b7fbc

Ouvrez un navigateur internet et saisissez comme adresse url « http://192.168.4.1 ».
Vous pouvez maintenant configurer l’accès du SLAM dans votre réseau WiFi :

SLAM WiFi

Sélectionnez votre réseau WiFi SSID dans la liste ou saisissez-le si il est caché (le fait de saisir un SSID est prioritaire), puis entrez le mot passe de votre réseau WiFi.
Une fois les paramètres fixés, cliquez sur « Apply », durant cette étape, le SLAM essaye de se connecter à votre réseau WiFi, les leds clignoteront en rose.
Si les paramètres sont corrects, vous aurez l’indication « Success » puis un bouton rouge « Reboot », les leds redeviendront en bleu fixe.
Cliquez sur « Reboot », le SLAM redémarre de lui-même et affichera la page d’information avec son adresse IP.

Comme indiqué dans le synoptique de fonctionnement ci-dessus, si le SSID de votre réseau WiFi ou le mot de passe ne sont pas corrects, le SLAM redémarrera de lui-même et vous devrez reprendre la phase « Premier démarrage du SLAM ».

Démarrage normal

Pour accéder au SLAM, vous avez 3 méthodes suivant votre réseau et votre box ADSL / Fibre :

  • http://adresse_ip
  • http://slam-s
  • http://slam-s.local

A chaque fois que vous accéderez au SLAM avec un nouveau navigateur, un « Nom d’utilisateur » et « Mot de passe » vous seront demandés pour la session.
Par défaut, ils sont « admin » « admin » que vous pourrez personnaliser par la suite.

login LAM et SLAM

Menu principal

Une fois identifié, vous arrivez sur le menu suivant :

Menu SLAM

L’option « Information » qui vous donne les principaux paramètres du SLAM.
L’option « Network » pour la configuration IP.
L’option « WiFi » pour les paramètres WiFi.
L’option « Configuration » pour configurer tout ce qui est spécifique au SLAM.
L’option « Firmware Update » si vous souhaitez faire des mises à jour manuellement comme par exemple une version bêta, dans ce cas vous devez me demander le firmware que je vous adresserai par email.
L’option « Passwords » afin de modifier les logins et mots de passe.
L’option « API Tools », quelques API pour vous aider à tester les syntaxes, redémarrer le SLAM et effacer tous les paramètres y compris le WiFi, mots de passe, si vous céder votre SLAM.

Option Information

SLAM Information

Vous retrouvez sur cette page les principaux paramètres du SLAM, dont « Uptime » qui correspond à la durée de fonctionnement depuis le dernier démarrage.
Le bouton « Home » vous permet de revenir au Menu Principal.

Option Network

SLAM Network

Vous pouvez modifier le nom du SLAM dans le champ « Name of device », attention celui-ci doit être unique dans votre réseau, les espaces dans le nom sont interdits et seront remplacés par des « _ » , il ne peut pas faire plus de 15 caractères, et plus tard vous pourrez accéder au SLAM avec le lien http://nouveau_nom
Préférez DHCP sur OFF avec une adresse IP fixe unique.
Vous pouvez mettre un port autre que 80 et dans ce cas pour accéder au SLAM vous taperez l’adresse http://slam-s:numéro_du_port y compris pour les API.
Validez vos paramètres avec « Apply » puis « Reboot », le SLAM redémarre.

Option WiFi

LAM SLAM WiFi

Vous retrouvez dans cette page les mêmes paramètres qu’au Premier démarrage du SLAM

Option Configuration

SLAM Configuration

« Auto update » permet de définir si le SLAM doit rechercher automatiquement les mises à jour au démarrage (ON par défaut).
« Restore last state » permet de reprendre l’état des leds après une coupure de courant (OFF par défaut).
« Led brightness » permet de définir la luminosité de la led par défaut de 1 à 255 (31 par défaut).
« First led » pour la translation des numéros de leds par rapport à la position du cordon USB, par exemple si vous saisissez 6, la led 6 deviendra 0, la led 7 deviendra 1, etc …, référez-vous au schéma de la disposition des leds donné plus haut pour bien comprendre le mappage des leds. Avec cette option, vous pouvez mettre le SLAM dans la position souhaitée et ainsi avoir la première led à 0 heure.
« Delay of switch (ms) » permet de définir le temps d’attente total pour déterminer l’appui long et les appuis brefs.
« [VAR1] à [VAR3] » sont des variables. Exemple : vous pouvez mettre dans [VAR1] l’adresse IP de votre box domotique, dans [VAR2] l’identifiant de l’actionneur de votre box domotique, dans [VAR3] vos codes utilisateur API de votre box domotique.
« URL send [SWITCH] » l’url de la commande à envoyer vers votre box domotique quand vous actionnez l’interrupteur. Les variables [VARn] seront remplacées par les valeurs saisies des champs précédents et [SWITCH] sera remplacé par :

  • 10, pour un appui long
  • 11, une pression brève
  • 12, deux pressions brèves
  • 13, trois pressions bréves
  • 14, quatre pressions brèves

Nota : Dans le champ « URL send [SWITCH] », les mots clés [VAR1] [VAR2] [VAR3] et [SWITCH] doivent être en majuscule pour que le remplacement soit exécuté.

Option Firmware Update

LAM SLAM Update

Si vous souhaitez faire des mises à jour manuellement comme par exemple une version bêta, dans ce cas vous devez me demander le firmware que je vous adresserai par email.

Option Passwords

LAM SLAM Passwords

Dans cette page vous pouvez modifier le non de l’utilisateur et son mot de passe, les 2 valeurs sont obligatoires, 16 caractères maximum pour chacun (« admin » « admin » par défaut).
Optionnel pour les API, vous pouvez donner un nom d’utilisateur et mot de passe, dans ce cas, la commande API devra contenir les paramètres « &api_user=……&api_secret=….. », vous pouvez prendre les mêmes paramètres que ceux utilisés par votre box domotique, 16 caractères maximum pour chacun.

Option API Tools

LAM SLAM API Tools

Sur cette page, vous avez quelques exemples d’API qui ouvre un nouvel onglet.
« Set random leds », lance des couleurs aléatoires sur les leds.
« Set leds OFF », eteint les leds.
« Version », affiche un JSON avec les principaux paramètres.
« Reboot », redémarre le SLAM.
« Reset all », efface tous les paramètres y compris le WiFi, mots de passe, si vous céder votre SLAM par exemple (je ne souhaite pas 😉 ).

ATTENTION, il n’y a pas de demande confirmation pour ces options, c’est pour cela que 2 boutons sont de couleur orange, à vous d’être conscient des risques de l’option « Reset all ».

Reset WiFi du SLAM

Le SLAM est alimenté, débranchez-le.
Alimentez le SLAM, au bout de 5 secondes, une animation en bleu de la led 0 à 11 va apparaitre.
Pendant cette animation, débranchez-le, attention vous n’avez que 5 secondes.
Alimentez de nouveau le SLAM et suivez la procédure Premier démarrage du SLAM.

Nota : Au lieu de débrancher le SLAM et de le rebrancher, vous pouvez utiliser l’API reboot.

API de la version 1.10 (15/12/2019)

Pour déclencher une action sur le SLAM, il suffit d’envoyer une commande à partir de votre box domotique ou bien d’un navigateur internet, d’un PC, smartphone ou tablette.
Dans les exemples qui vont suivre, nous utiliserons le nom « slam-s » qui peut être remplacé par l’adresse IP.

API en entrée vers le SLAM

http://slam-s/api/leds?set=xxx&color=xxx&bright=xxx&led=xxx&speed=xxx&iteration=xxx&delay=xxx[&api_user=……&api_secret=…..]

Nota : L’ordre des mots clés n’a pas d’importance. Tous les mots clés ne sont pas forcément nécessaires, dans le doute, faites des tests avec un navigateur internet.

set=[ on | off | pause | stop | restart | wheel | strobe | fade | random ]

  • on, allume les leds en fixe avec la dernière couleur et dernière luminosité
  • off, éteint les leds, arrête définitivement l’animation en cours et supprime les couleurs fixées
  • pause, suspend l’animation en cours sans éteindre les leds
  • stop, arrête l’animation en cours et éteint les leds
  • restart, reprend l’animation qui était en pause ou en stop
  • wheel, animation roue
  • strobe, animation flash
  • fade, animation progressive fondue in/out
  • random, animation aléatoire des couleurs (le paramètre &color sera ignoré)

color=[red | green | blue | yellow | cyan | orange | purple | pink | white | black | rgb(r,g,b) | xrgb ]
avec une couleur prédéfinie : red, green, blue, yellow, cyan, orange, purple, pink, white, black
avec rgb(r,g,b) en valeur décimale ou hexadécimale commençant par la lette ‘x’, exemple pour du bleu : rgb(0,0,255) ou rgb(x0,x0,xff)
avec xrgb un triplet en hexadécimal commençant par la lettre ‘x’, exemple pour du bleu : x0000ff

bright=0 à 255, correspondant à la luminosité (brightness) des leds (valeur par défaut 255, luminosité maxi au démarrage)

led=0 à 11 pour allumer une led de façon indépendante (set=on obligatoire)

speed=0 à 4294967295, correspondant à la vitesse de l’animation (set=[ wheel | strobe | fade] obligatoire) en millisecondes, valeur par défaut 50ms

iteration=n, (set=[ wheel | strobe | fade | random] obligatoire) n=-1 pour une animation permanente, ou n de 1 à 2147483647 après quoi la commande set=stop sera automatiquement exécutée

delay=n, n=0 pour une animation permanente, à n=4294967295, (set=[ on | wheel | strobe | fade | random ] obligatoire) pour une durée en secondes après quoi la commande set=stop sera automatiquement exécutée

Nota : itération travaille en numérique à la led ou avec un groupe de leds ce qui permet à une animation un cycle complet, alors que delay arrête une animation au bout de n secondes même si le cycle n’est pas complet. En cas de doute, utilisez le mot clé delay.

Optionnel, api_user et api_secret est un utilisateur et mot de passe associé pour exécuter les API.

En retour de cette API, vous obtiendrez la structure JSON suivante si la commande est valide (ou « success »: 0 si non valide) :
{
« success »: 1
}

Quelques exemples :

  • http://slam-s/api/leds?set=on&color=blue, allume les leds en bleu
  • http://slam-s/api/leds?set=pause, suspend l’animation en cours
  • http://slam-s/api/leds?set=strobe&color=white&speed=50, stroboscope blanc, à une vitesse de 20 flashs par seconde, ATTENTION AUX YEUX ça flashe, risque de cécité si vous regardez les leds
  • http://slam-s/api/leds?set=strobe&color=blue&speed=1000&bright=20, allume les leds en bleu pendant 1 seconde puis éteint les leds pendant 1 seconde de façon périodique avec une luminosité de 8% environ
  • http://slam-s/api/leds?set=wheel&color=red&speed=50, animation roue en rouge à une vitesse de 50 millisecondes par led soit 1/3 de seconde environ par tour
  • http://slam-s/api/leds?set=restart, reprend l’animation mis en pause
  • http://slam-s/api/leds?set=fade&color=green&speed=3, fondue in/out en vert avec 3 millisecondes entre chaque pas des 256 intensités soit un peu moins d’une seconde entre chaque fondue
  • http://slam-s/api/leds?set=off, éteint les leds
  • http://slam-s/api/leds?set=on&color=cyan&bright=20, allume les leds en cyan avec une luminosité de 8% environ
  • http://slam-s/api/leds?set=random, allume les leds de façon aléatoire

http://slam-s/api/version[&api_user=……&api_secret=…..]

Cette API renvoie une structure JSON :
{
« product »: « SLAM-S », Nom du produit
« version »: « 1.10 », Version
« device »: « SLAM-S », Nom du device donné dans la page de configuration
« uptime »: « 0 day 0 hour 9 minutes » En service depuis
}

http://slam-s/api/set?auto_update=[ yes | no]&restore_last_set=[ yes | no]&delay=xxx&varn=xxx&url=xxx[&api_user=……&api_secret=…..]

Nota : L’ordre des mots clés n’a pas d’importance. Tous les mots clés ne sont pas forcément nécessaires.

  • auto_update, permet d’automatiser les mises à jour au démarrage du SLAM
  • restore_last_set, permet de reprendre l’état en cours après une coupure de courant
  • brightness, luminosité des leds de 1 à 255
  • first_led, première led pour la translation de 0 à 11
  • delay=n, de 500 à 3000ms, temps d’attente total pour déterminer l’appui long et les appuis brefs
  • varn, avec n de 1 à 3 sont les variables définies dans la page de configuration
  • url, contenu de l’url (commande) qui sera envoyé à la box domotique lors d’un appui sur l’interrupteur

Nota : Vous pouvez envoyer les paramètres var en une ligne avec les autres paramètres : &var1=xxx&var2=xxx&var3=xxx

http://slam-s/api/reboot[&api_user=……&api_secret=…..]

Permet de redémarrer le SLAM à distance.

http://slam-s/api/resetAll[&api_user=……&api_secret=…..]

Efface tous les paramètres y compris le WiFi, mots de passe.

API en sortie du SLAM vers une box domotique

http://box_domotique/….actionneur=xxx&value=[SWITCH]….

Le mot clé [SWITCH] est automatiquement remplacé par :

  • 10, pour un appui long
  • 11, une pression brève
  • 12, deux pressions brèves
  • 13, trois pressions brèves
  • 14, quatre pressions brèves

Nota : La saisie de cette API s’effectue dans la page de configuration. Si l’envoi de la première commande échoue, 2 autres essais seront faits à 200ms d’intervalle, après la commande sera ignorée.

Exemple pour eedomus :

http://ip_eedomus/api/set?action=periph.value&periph_id=xxx&value=[SWITCH]&api_user=xxx&api_secret=xxx

La box domotique

Sur eedomus par exemple, il suffit de créer un actionneur de type http, avec les paramètres couleur, animations, etc …
Idem pour le retour d’état de l’interrupteur.

Nota : Sur eedomus le contributeur Influmam a écrit un plugin dans le store qui permet de renseigner les champs [VARn] et URL send [SWITCH] automatiquement. De plus, le plugin créé des actionneurs prédéfinis vous facilitant considérablement la tâche, ainsi qu’un actionneur d’état pour l’interrupteur.
Plugins d’Influman sur eedomus
Merci à Influmam.
Le SLAM sur eedomus

Roadmap des versions futures

Un accès en https peut-être.

Conclusion

Voilà pour cette présentation du SLAM.
Faites-moi part de vos remarques et améliorations que vous souhaitez.

Retrouvez ce produit dans la boutique.

3 commentaires

Laisser un commentaire